Dietetique ski de fond vercors

L'actu marmotte. Sophie Chanaron - 25 octobre 0. Les dernières brèves. Martin Léger - 13 décembre 0. Trail de Noël des Saisies 12 décembre Le Magazine Infos Loisirs des alpes! Mentions légales Politique de confidentialité Plan de site Contact. Ce site utilise des cookies pour vous assurer une meilleure expérience utilisateur. Si vous continuez à naviguer, vous donnez votre consentement pour l'acceptation des cookies mentionnés et l'acceptation de notre politique de cookies, cliquez sur le lien ci-dessous pour plus d'informations.

J'ai compris!

Refuser Politique de confidentialité. A H-3, tout change! Après une nuit de jeûne, ces stocks sont effectivement proches de zéro. Le cerveau se nourrissant exclusivement des glucides stockés dans le foie, les quelques g de glucides hépathiques ont donc été totalement utilisés pendant la nuit.

Les gâteaux sport sont des préparations culinaires à cuire soi-même, à manger. Si les gâteaux sport ne sont pas adaptés, de quels aliments doit être composé le dernier repas avant une course?

Concrètement, le dernier repas, ça donne quoi? Le dernier repas pré-compétitif devant être léger et son intérêt étant limité, le menu doit donc être le simple possible. Les réserves de glycogène musculaire forme de stockage des glucides sont utiles pour fournir les glucides nécessaires à la contraction musculaire.

Malheureusement, la quantité de glycogène dans les muscles et le foie est faible et représente, en moyenne, environ g au total.

Dietetique ski de fond vercors

Vous pouvez, par exemple, boire une boisson pour le sport, manger des barres énergétiques ou des aliments riches en glucides et faciles à digérer. Il faut augmenter le stock de glycogène en mangeant des pâtes, du riz, etc au repas de la veille. Une légère augmentation du poids peut survenir. Au petit-déjeuner, prendre une collation énergétique et très digeste. Il faut privilégier des aliments semi-liquides ou liquides qui se digèrent mieux.

Vous pouvez aussi boire une boisson chaude pour vous réchauffer: un chocolat chaud est idéal si vous supportez le lait car il apporte des glucides et des protéines ainsi que des minéraux.

Vous ne devrez pas négliger cette étape surtout si vous continuez à skier le lendemain. La priorité est de bien vous réhydrater en buvant régulièrement une boisson adaptée pendant au moins 1 heure 2 heures si possible.