Effacer rides photoshop cs5 64

Vous pouvez choisir celles que vous souhaitez importer dans Bridge. Dans la colonne de droite, plusieurs options vous sont proposées. Pour ce faire, cliquez sur le bouton Parcourir. Dans la boîte de dialogue Rechercher un dossier, créez un dossier dans lequel seront enregistrées les images puis cliquez sur OK.

Exploiter Adobe Bridge 17 Ensuite, dans la section Appliquer les métadonnées, lorsque vous importez vos images, il est possible de leur ajouter des métadonnées de base, comme le Créateur ou le Copyright. La boîte de dialogue se ferme.

Vous retrouvez vos images dans le panneau Contenu. Les images importées peuvent être visualisées de différentes manières. Cela a pour effet de lui appliquer un zoom. Vous pouvez visualiser vos images de trois manières, à savoir sous forme de vignettes, de liste ou de façon détaillée.

Exploiter Adobe Bridge 19 Dans la barre de travail, cliquez sur le bouton Affiner. Ensuite, supprimez les images qui vous semblent inutiles.

Créer une collection Une collection regroupe les images sélectionnées dans un dossier. La nouvelle collection apparaît dans le panneau Contenu. Pour la renommer, saisissez dans la zone de texte par défaut le nom de votre collection puis appuyez sur la touche [Ä] pour valider la saisie. Cette notation vous permet de retrouver les images qui seront utilisées dans un projet.

Noter une image Pour noter une image, procédez comme suit : 1. Exploiter Adobe Bridge 21 Agrandissez la taille des images dans le panneau Contenu.

Pour ce faire, faites glisser la réglette de zoom vers la droite. Celle-ci est située dans le coin inférieur droit de Bridge. Pour attribuer perte de poids colon irritable grossesse note, cliquez sur un ou plusieurs points.

Un clic correspond à une étoile. Par exemple, cinq étoiles seront affectées à une image de bonne qualité. Pour améliorer le classement de vos images, vous pouvez leur affecter des métadonnées. Pour ajouter des métadonnées à une image, effectuez les opérations suivantes : 1. Entrez les informations voulues dans les différents champs proposés. Pour classer plus efficacement vos images, vous pouvez leur affecter des mots-clés.

Exploiter Adobe Bridge 23 Dans le menu local, choisissez la commande Nouveau mot-clé. Dans le champ de texte, entrez votre mot-clé.

Pour ce faire, dans le menu local, sélectionnez la commande Nouveau sous-mot-clé.

Effacer rides autour de la bouche traitement

Ouvrir Mini-Bridge Le panneau Mini-Bridge vous permet de gagner du temps en disposant à portée de main les photos nécessaires à votre projet. Pour accéder au panneau Mini-Bridge, vous disposez de plusieurs méthodes : j Dans le menu Windows Fenêtrecliquez sur la commande Mini-Bridge. Ouvrez le dossier dans lequel se trouvent vos photos. Exploiter Adobe Bridge 25 Double-cliquez sur celle qui vous intéresse. Ajoutez une seconde photo par un glisser-déposer.

Celle-ci viendra se placer sur son propre calque. Appuyez sur la touche [Ä] pour valider. Il permet aux photographes de gagner du temps en proposant une liste de réglages selon leurs besoins. Travailler avec Camera Raw 27 Désormais, vous savez vous déplacer dans une image. À cet effet, vous disposez du panneau Histogramme. Votre prochaine tâche consiste à changer les options dans le panneau Réglages de base. Pour corriger leur valeur, faites glisser en premier lieu vers la gauche le curseur Masque anti ride au concombre zombi. Travailler avec Camera Raw 29 Pour ce faire, faites glisser son curseur vers la droite.

Le contraste Le réglage de cette option est comparable au paramétrage du panneau Courbes de Photoshop, sur lequel nous reviendrons. Si vous faites glisser son curseur vers la gauche, la transition entre les couleurs est adoucie. Travailler avec Camera Raw 31 Faire des retouches locales avec les outils Pinceau de retouche et Filtre gradué Retoucher une image consiste à en corriger et en supprimer les imperfections.

Son principe est le suivant. Réglez les dimensions du pinceau. Faites glisser vers la droite le curseur Taille pour élargir la taille du pinceau ou vers la gauche pour la diminuer. Plus la valeur est basse, moins grande sera la surface couverte.

Comme vous pourrez le constater, les retouches ont été appliquées uniquement à la zone j.k.l. rides & concessions. Cliquez puis faites glisser le pointeur vers la gauche ou vers la droite. Ce sont les mêmes que ceux du Pinceau de retouche. Travailler avec Camera Raw 33 Vieillir une photo 1. Cliquez dessus du bouton droit puis choisissez, dans le menu contextuel, la commande Ouvrir dans Camera Raw. Ajustez les couches chromatiques si besoin.

Travailler avec Camera Raw 35 Réglez Teinte sur la valeur 69 puis Saturation sur Ouvrez le nouveau panneau Fx. Ensuite, faites glisser le curseur Quantité vers la droite pour ajouter du grain.

Dans le menu contextuel, sélectionnez la commande Save Settings. Cochez les paramètres que vous souhaitez enregistrer puis cliquez sur le bouton Enregistrer. Une autre boîte de dialogue apparaît. Pour y accéder, utilisez le menu Aide. Dans le menu Aide, sélectionnez la commande Aide de Photoshop. Vous accédez à toutes les informations nécessaires concernant Photoshop, à savoir les tutoriels vidéo, les forums, etc. Vous gagnez ainsi en temps et en efficacité. Dans Photoshop, allez dans le menu Fichier.

Sélectionnez la commande Partager mon écran. Une fois les informations saisies, cliquez sur le bouton Se connecter, ce qui a pour effet de lancer automatiquement la connexion à Adobe ConnectNow.

Communiquez-la à vos collaborateurs. Cliquez sur le bouton Rédiger un courrier électronique pour la communiquer directement à vos différents collaborateurs. La commande est aussi disponible dans le menu déroulant Réunion. Tout comme dans Photoshop, les panneaux peuvent être repositionnés à un autre emplacement par un simple glisser- 1.

Une fenêtre apparaît. Acceptez le partage. Celui-ci est alors activé. Tous les participants peuvent alors accéder à votre écran. Dans le panneau Conversation, communiquez avec vos interlocuteurs.

Pour ce faire, entrez un texte dans le champ Taper votre texte ici. Ensuite, cliquez sur le bouton Envoyer. Pour cela, déroulez le menu À puis sélectionnez la personne avec qui vous souhaitez communiquer. Une fois la réunion terminée, allez dans le menu Modules. Sélectionnez la commande Terminer la réunion.

Elle se divise en quatre parties : Figure 1. Pour sélectionner les outils, cliquez sur leur icône ou utilisez leur raccourci clavier. Les panneaux Les panneaux offrent un accès rapide aux différentes commandes des menus. Certaines opérations sont possibles depuis cette barre.

Les panneaux sont accessibles depuis la fenêtre de travail. Photoshop propose des espaces de travail adaptés à de nombreux domaines professionnels. Dans la CS5, la présentation des espaces de travail diffère comparativement à la version précédente. Ortie pour la pousse des cheveux ortie espaces sont affichés par défaut : Essentials, Design et Painting. Pour accéder aux autres espaces de travail, cliquez sur la barre située à gauche de Essentials et faites-la glisser vers la gauche.

Dans cette nouvelle version, les espaces de travail que vous personnalisez sont conservés, même si vous affichez un autre espace de travail. Ensuite, sélectionnez la commande Reset Essentials. Ces espaces de travail sont modulables. Pour ce faire, cliquez du bouton droit sur un panneau. Pour cela, cliquez sur un panneau concerné par le regroupement. Pour ce faire, tout en maintenant enfoncé le bouton gauche de la souris, faites glisser le pointeur vers le bas ou vers le haut selon que vous souhaitez agrandir ou diminuer la taille du panneau.

Une fois que le résultat vous satisfait, sauvegardez votre espace de travail. Cliquez sur le menu des espaces de travail. Dans la section Capture, cochez les options Raccourcis clavier et Menus.

Les panneaux sont désormais conservés par défaut. Une fois vos 1. Supprimer un espace de travail Pour supprimer un espace de travail, suivez ces étapes : 1. Cliquez sur le bouton Supprimer. Cliquez sur le bouton Oui. Aller plus vite avec les raccourcis clavier Les raccourcis clavier permettent de manipuler plus facilement Photoshop tant au niveau des outils que des commandes.

Par défaut, il existe déjà des raccourcis clavier. Allez dans le menu Edition. Choisissez la commande Raccourcis clavier. La boîte de dialogue Enregistrer apparaît. Nommez votre jeu de raccourcis puis cliquez sur le bouton Enregistrer. Aller plus vite avec les raccourcis clavier 49 Menus de panneau : ce sont les raccourcis clavier pour les commandes des panneaux tels Historique, Réglages, Calques, etc.

Choisissez Menus de panneau. Celle-ci doit impérativement commencer par la touche [Ctrl]. Cliquez sur le bouton Accepter. Dans la boîte de dialogue Enregistrer, cliquez sur le bouton Enregistrer. Ces raccourcis clavier seront chargés par défaut lors du prochain démarrage de Photoshop.

Si vous préférez les raccourcis par défaut, ouvrez la liste Ensemble de la boîte de dialogue Raccourcis clavier et menus, choisissez Paramètres par défaut de Photoshop puis cliquez sur OK. Pour retrouver le raccourci clavier de la commande Ajouter des éclairages, procédez comme suit : 1. Dans le menu des espaces de travail, sélectionnez 3D avancé. Déroulez le menu local du panneau 3D scène.

Ensuite, cliquez sur le bouton Ajouter un raccourci. Vous les avez ainsi toujours à votre portée. Cliquez sur le bouton Résumer. Nommez votre page puis appuyez sur Enregistrer. Cliquez sur OK. Configurer Photoshop 51 Néanmoins, voici quelques réglages qui peuvent vous être utiles pour une meilleure exploitation du logiciel. Commençons par le réglage de la mémoire allouée à Photoshop, qui est un élément primordial pour son bon fonctionnement. La rubrique Performances a subi quelques changements au niveau de la gestion de la mémoire cache.

La mémoire vive Le plus souvent, les compositions réalisées dans Photoshop nécessitent des ressources du fait de leur complexité. Plus vous allouerez de mémoire, moins vous risquerez de subir une fermeture inopinée de votre application et de perdre votre travail. Allez dans la rubrique Performances. Si vous possédez une carte graphique prenant en charge cette technologie, celle-ci est détectée par Photoshop. Pour cela, cliquez sur le bouton Paramètres avancés.

Les réglages dépendent des paramètres que prend en compte votre carte graphique. Dans la section Utilisation de la mémoire, Photoshop estime par défaut le volume de ressources que vous aurez besoin dans vos réalisations futures. Si vous possédez suffisamment de 52 1. Dans la section Disque de travail, cochez celui que vous désirez. Tout comme votre écran d'ordinateur, les images que l'on peut consulter à l'aide d'un outil informatique ordinateur, téléphone portable, iPad Un pixel n'a pas de taille bien définie.

Pour déterminer la taille d'un pixel, il faut définir une résolution pour le représenter graphiquement. Il s'agit plus ou moins d'une échelle comme celles que l'on trouve dans une carte de géographie. Plus la résolution est élevée, moins les pixels sont gros on s'éloigne. A l'inverse, plus la résolution est basse, plus les pixels sont gros car on se rapproche d'eux à l'échelle. Wikipédia nous le démontre avec cet exemple :. La prochaine partie de ce chapitre traite justement des pixels et de la résolution, je vous invite donc à patienter quelques minutes.

Le mode colorimétrique définit le type d'organisation des couleurs pour une image. Par exemple, si je choisis le mode noir et blanc, je ne pourrai travailler qu'avec ces deux couleurs dans ma zone de travail ainsi que leurs nuances, c'est-à-dire du gris ; pas question d'y voir du jaune ou du rouge. Il existe un mode dédié à l'impression le CMJNd'autres auront davantage leur place pour le web, etc. Pour info, un chapitre est consacré aux modes RVB et CMJN dans la deuxième partie de ce cours, préparez-vous à "en voir de toutes les couleurs".

Sur Photoshop, on parle d' arrière-plan pour désigner le fond de la zone de travail. On peut paramétrer l'arrière-plan de trois manières différentes : on crée la zone de travail soit avec un fond blancsoit avec un fond de couleur Couleur d'arrière-plansoit avec un fond sans couleur apparente Transparent.

Blanc : l'arrière-plan sera naturellement Couleur d'arrière-plan : l'arrière-plan prend ici la " couleur d'arrière-plan " définie dans ce que l'on appelle la palette de couleurs. Nous reviendrons sur celle-ci un peu plus tard, inutile de s'étaler sur le sujet pour le moment. Transparent : le fond de zone de travail est ici tout simplement transparent comme du papier calque.

Cela permet de travailler sans fond et vous verrez que c'est aussi l'un des fonds que l'on sera susceptibles d'utiliser dans le cours. Au même titre que le centimètre qui s'abrège cmveuillez prendre note que l'abréviation du pixel s'écrit px. Par ailleurs, pour annoncer la taille d'une zone de travail, il existe un jargon qui facilite la tâche à bon nombre de graphistes. On annonce en premier la largeur puis la hauteur du document, en prenant soin de séparer les deux par le signe de la multiplication et de finir par noter l'unité des deux valeurs, à savoir le pixel dans mon exemple.

Nous avons fait le tour, il est enfin temps de créer cette maudite zone de travail :D. Les fonctions avancées ne nous intéresseront pas dans ce cours. Une fois les paramètres définis, vous n'avez plus qu'à cliquer sur le bouton OK. Félicitations, Vous avez créé votre première zone de travail :! Cliquez sur l'image pour l'agrandir. J'ajoute par la même occasion que vous pouvez créer plusieurs zones de travail en même temps.

Si vous créez trois zones de travail par exemple, vous engendrerez l'apparition de petits onglets correspondant chacun à une zone de travail juste au-dessus de la zone de travail ouverte :.

Enregistrer un document sous Photoshop peut se révéler plus complexe qu'il n'y parait. Et ça se constate au premier abord car, si vous n'avez pas touché à la zone de travail que vous venez de créer, il n'est à priori pas possible de l'enregistrer. Je peux vous le prouver, hein! Essayez d'enregistrer votre projet, vous verrez. Aucun doute possible, le bouton Enregistrer n'est pas opérationnel!

Et c'est normal. En fait, dans le principe, vous conviendrez qu'il est absolument inutile d'enregistrer un document totalement vide.

En tout cas, il ne semble pas vraiment y avoir d'intérêt à le faire. Par conséquent, ce bouton ne devient opérationnel si et seulement si vous avez apporté des modifications dans la zone de travail, ce qui n'est pas le cas actuellement.

Il existe tout de même une solution pour le faire si nécessaire, il s'agit du bouton Enregistrer sous Ce bouton va nous permettre d'enregistrer une copie de la zone de travail, qu'elle ait subi ou non des modifications au préalable. Pour résumer, le bouton Enregistrer permet de sauvegarder la source de notre travail uniquement si des modifications ont déjà été apportées au document tandis que l'autre bouton, Enregistrer sous Ne vous embêtez pas trop avec ça, contentez-vous de savoir comment enregistrer votre travail pour l'instant, c'est le plus important :D.

Désormais, je vous invite à cliquer sur le fameux bouton Enregistrer sous Évidemment, si nous avions pu cliquer sur le bouton Enregistrernous l'aurions fait. Mais que nous passions par l'un ou l'autre, cela ne change rien, la procédure d'enregistrement est de toute façon la même dans les deux cas. Je suis conscient que pour la plupart d'entre-vous, enregistrer un document sur son ordinateur n'a rien de sorcier.

C'est vrai, après tout, la plupart des logiciels demande à ce que l'on passe par la case enregistrement. Mais Photoshop n'est pas un logiciel comme les autres :D. Sa fenêtre d'enregistrement est bien plus spécifique et demande à être étudiée plus sérieusement.

Je le répète, je procèderai de haut en bas et de gauche à droite comme je l'ai fait lors de la création d'une nouvelle zone de travail. Vous pouvez dans un premier temps choisir la destination de votre enregistrement Enregistrer dans :.

Autrement dit "dans quel répertoire de mon ordinateur vais-je enregistrer mon fichier? Ensuite, vous avez le contenu du répertoire dans lequel vous vous apprêtez à enregistrer votre fichier.

Sur l'image, nous sommes dans le Bureau. Donc, le contenu du bureau s'affiche, à vous ensuite de choisir le dossier dans lequel figurera votre document. Vous pouvez ensuite définir le nom que portera votre fichier.

Si vous avez choisi "Ma première zone de travail" comme je vous l'avais demandé tout à l'heure, au moment de créer la zone de travail, c'est ce qui devrait alors s'afficher dans le champs blanc. Si vous n'avez rien écrit, le nom du fichier proposé par Photoshop est "Sans titre-1". De toute façon, c'est à vous de choisir le titre de votre document.

Vous devez ensuite choisir le format de votre fichier Observez le contenu de la liste déroulante. Certains des formats ne vous seront sans doute pas inconnus. Il devrait y en avoir une quinzaine selon les versions, je suppose que ce chiffre peut changer. Je ne vous parlerai que de ces 7 formats seulement :.

Ces sept formats sont ceux que vous êtes susceptibles d'utiliser le plus fréquemment, en tout cas vous aurez forcément besoin de l'un ou de l'autre un jour, selon vos besoins. Les autres ne sont pas facultatifs mais sont spécifiques à certains domaines que nous n'aborderons pas dans ce cours.

Le format Photoshop dont l'extension la plus connue est. PSD est le format type de Photoshop. Il s'agit du format "source" de votre travail, celui dans lequel on retrouve tous les éléments qui le composent, toutes les modifications qui y ont été apportées, l'historique, etc. Ce n'est pas véritablement une image : c'est un fichier dédié à la modification et qu'on ne peut ouvrir qu'avec des logiciels de traitement d'image, comme Photoshop évidemment ou éventuellement The GIMP par exemple.

Lorsqu'on crée un nouveau document, celui-ci prend donc en premier lieu l'extension. Par exemple, le premier document que vous avez créé et que vous vous apprêtez à enregistrer se nommera " Ma première zone de travail. PSD ". Il s'agira, je répète, du document source de votre travail, celui par lequel vous devrez obligatoirement passer pour effectuer des modifications sur votre travail. Le plus souvent, on a un objectif en créant une nouvelle zone de travail : l'enregistrer et obtenir une image fixec'est-à-dire un fichier non destiné à la modification mais plutôt à la visualisation.

N'est-ce pas? Alors, vous conviendrez qu'il faille en fait transformer le fichier source. PSD en un fichier image?

Ça tombe bien, on a justement un bouton qui permet de créer une copie du fichier source Vous voyez où je veux en venir? Je parle en effet du bouton Enregistrer sous On va enregistrer une copie du fichier Photoshop et lui définir un format permettant de le transformer en un fichier de visualisation, c'est-à-dire de transformer notre travail sous forme d'image.

Je sauvegarde mon travail au format. PSD fichier source. Je lui attribue un format qui engendrera la transformation de cette copie en une image, c'est-à-dire un fichier qui permet de visualiser le contenu du fichier source sans passer obligatoirement par Photoshop. Hum, disons tous ceux que je n'ai pas encore cités. Bon, on l'a compris, ils présentent tous les deux une même fonctionnalité, c'est d'ailleurs celle que je me tue à essayer de vous expliquer : ils transforment tous les deux le fichier source en un fichier image jusque là, pas de surprise.

En revanche, on peut noter que leurs caractéristiques sont différentes, c'est-à-dire qu'ils ne vont pas transformer de la même manière. Et c'est pour cela qu'il ne faut pas les confondre et que l'on utilise généralement soit l'un ou soit l'autre, selon nos besoins et nos envies aussi.

Cela signifie que votre machine va effectuer un calque pour que l'image sauvegardée n'occupe que très peu de place sur le disque dur de votre ordinateur. Mais on n'a rien sans rien : malheureusement, la qualité de l'image s'en trouvera déteriorée. En effet, plus le fichier est léger, plus la qualité de l'image diminue. On peut toutefois noter que ce format est paramétrable, c'est-à-dire que l'on va pouvoir choisir la degré de compression de l'image, ce qui rend ce format d'enregistrement plus maniable aussi.

Mais on ne va pas rentrer dans les détails, cela nous importe peu pour l'instant. En effet, bien que la technique de compression soit également utilisée ici, le PNG permet d'enregistrer une image avec une qualité nettement plus optimale. Or, plus la qualité de l'image est bonne, plus le fichier est lourd et de ce fait, il occupera plus de place sur le disque dur de votre ordinateur. Enregistrer une zone de travail au format Photoshop.

On peut donc modifier le contenu de ce fichier et ne le visualiser qu'avec un logiciel de traitement d'images comme Photoshop. Enregistrer une copie de cette zone de travail.

PSD au format.

militant de t-shirts

JPEG permet de transformer ce document en une image un fichier prévu à la visualisation. La qualité de l'image ne sera pas optimale, mais le fichier ne prendra pas beaucoup de place sur votre disque dur. Attention, il ne supporte pas la transparence. Enregistrer au format PNG permet également de transformer un document Photoshop en une image. Mais à l'inverse, la qualité de celle-ci restera excellente, à l'inverse de son poids qui sera cette fois plus élevé. Ce format supporte la transparence.

Pour enregistrer un fichier source. PSDil faut passer par le bouton Enregistrer. Pour enregistrer une copie de ce fichier source, il faut cliquer sur Enregistrer sous Les autres formats présentent eux aussi des caractéristiques d'enregistrement différentes, chacun ayant ses propres fonctions.

TIFF : ce format d'enregistrement est particulièrement adapté pour les travaux à haute résolution. Il a l'avantage de conserver la qualité initiale de l'image.

Aucune compression donc, la qualité sera des plus optimales. Et comme vous le savez, plus la qualité de l'image est conservée, plus le fichier est lourd. Cette technique de création fait l'objet de notre troisième partie dans ce tutoriel, elle consiste en la construction de tracés et technique de détourages. Avec l'EPS, nous allons conserver tous les tracés vectoriels et serons en mesure de les utiliser d'un logiciel à un autre.

Par exemple, il ne supporte que couleurs différentes et qu'un seul niveau de transparence, tandis que le PNG est plus souple et, par exemple, par extension, plus fiable. C'est d'ailleurs pourquoi il est considéré comme l'antécédent du PNG. Le format GIF présente toutefois un atout : il a été étudié afin qu'il puisse stocker plusieurs images dans un même fichier. C'est ainsi que le "GIF animé" a vu le jour, il s'agit d'un diaporama affichant différentes images de manière successives.

Par exemple :. Après avoir créé votre première zone de travail, vous savez maintenant comment l'enregistrer, vous pouvez encore vous féliciter :! Ce dernier format est un peu plus particulier que ceux que nous venons d'étudier. Le PDF, tiré de l'anglais Portable Document Format format de document multiplateforme en françaisest un format créé et développé par Adobe, le créateur de Photoshop lui-même. Le pouvoir du PDF réside essentiellement dans sa capacité à conserver certaines propriétés du document enregistré.

Je m'explique. Pour comprendre, il va falloir sortir du contexte "Photoshop", et entrer dans un autre univers : celui du traitement de texte. Quand on crée un nouveau document avec Microsoft Word ou OpenOffice Writer par exemple, et qu'on l'agrémente de textes et images toutes positionnées selon nos souhaits, on crée ce que l'on appelle une mise en forme.

En enregistrant ce fichier source au format PDF, on l'enregistre en un format de visualisation au même titre que l'imagemais avec la particularité que celui-ci conservera les propriétés de mise en forme.

Par exemple, les textes, s'il font "x taille" dans le fichier source, feront "x taille" également dans le fichier PDF. Tu veux dire que le texte change de taille quand on enregistre un fichier PSD en fichier image? Absolument pas, non. En l'occurrence, pour reprendre l'exemple des textes sous Photoshop enregistrés en fichier image, il faut comprendre qu'ils sont finalement eux-mêmes transformés, d'une certain façon, en format image.

Avec le PDF, les textes restent des textes. D'où le terme de "portabilité" : on transfert tout plein d'informations conservées dans le format source, dans un nouveau type de fichier dont le format est PDF.

Effacer rides photoshop cs5 64

De même, les images restent des images. Elles ne sont pas toutes transformées en un seul et même fichier image : chacune garde son format d'origine. PNG par exemple et se retrouvent dans le fortifier les cheveux dvdrip gratuit PDF qui joue le rôle de support de ces images, à la place qu'on leur a donnée initialement dans le fichier source du traitement de texte.

Sur Photoshop, c'est un petit peu différent. Vous le savez, lorsque l'on enregistre notre travail. Jusque là, rien de nouveau. En revanche, un fichier PDF enregistré à la base via Photoshop va contenir des données bien spéciales que l'on appelle des pixels nous reviendrons dessus dans la partie suivante. Pour faire simple, on peut dire que le fichier PDF contient un fichier image. Avant tout, il faut savoir que le PDF ne peut se lire qu'avec un logiciel ayant la capacité de l'ouvrir.

Le plus connu et le plus utilisé est Adobe Reader. Ainsi, si vous réalisez une image sous Photoshop, il vous faudra un visualiseur d'image pour l'ouvrir. Mais dans le principe, votre PDF sera une image, c'est pour cela que l'on peut dire que "l'image se trouve dans le fichier PDF". Finalement, ce dernier ne fera qu'office d'intermédiaire. D'une manière générale, on crée relativement rarement des fichiers PDF sous Photoshop. Si on le fait, c'est aussi parce que le PDF est devenu un format très courant et très demandé.

C'est d'ailleurs aussi pour ça que je voulais vous en parler. Vous-même, vous avez déjà ouvert un PDF au moins une fois dans votre vie, j'en suis convaincu.

Dans la majorité des cas, on utilise le PDF pour, par exemple, mettre en ligne et en consultation des plaquettes de présentation. Ainsi, vous serez à la fin de ce cours en mesure de créer un CV sophistiqué de toute pièce, et de l'enregistrer au format PDF pour qu'il soit grandement consultable et consulté peut-être?

Cette fonctionnalité n'apparait pas dans la liste des différents formats d'enregistrement. Et pour cause, il ne s'agit pas d'un format, mais d'un type d'enregistrement.

Ce bouton n'est actif que si une zone de travail est ouverte, vierge ou non. En ce qui me concerne, je combleur de rides garancia forum présenterai ce module à l'aide de cette image :.

Je vous invite à cliquer sur le bouton afin d'ouvrir la fenêtre correspondante. Globalement, c'est à partir de cette fenêtre que vos documents destinés à paraitre sur la toile doivent être enregistrés. Or, vous le savez sûrement, il y a un tas de raisons qui peuvent pousser telle ou telle personne à enregistrer son travail pour le Web.

En fait, tout dépend des besoins de chacun. C'est pourquoi je vais passer en revue chaque partie de la fenêtre dans le but de vous familiariser avec elle.

S'il est question d'enregistrer une photo par exemple, les paramètres situés à droite de la fenêtre sont susceptibles de vous intéresser. On aperçoit en premier lieu le paramètre au nom plutôt évocateur : "Paramètre prédéfini". Vous l'aurez compris, la liste déroulante présente une succession de paramètres aux réglages déjà effectués.

Une présentation de chaque réglage revient continuellement sous la forme suivante :. Il s'agit des formats d'enregistrement, les mêmes que nous venons de voir ensemble. Ces chiffres représentent le nombre de couleurs supportées par le format.

Plus le chiffre est important, plus le format prend en considération de couleurs. A ce titre, plus le chiffre est important, plus le poids de l'image le sera.

Si le format est non-tramé, le passage d'un pixel à un autre sera brut. Au contraire, s'il est tramé, un "fondu" apparaitra et sera paramétrable selon certaines propriétés telles que le pourcentage de tramage moins de pourcents équivaut à un fondu moins importantle type de tramage diffusion, motif, bruitla transparence, etc.

Ces chiffres-là, précédés d'un tiret, désignent les propriétés du PNG. Si le PNG-8 a l'avantage surpoids british airways dakar souple car on peut lui définir bon nombre de paramètres, il reste assez limité. Par exemple, on ne peut lui définir plus de couleurs. Le PNG, en revanche, est ce qui se fait de plus optimal en termes de qualité d'image.

Aucune limite sur le nombre de couleurs, par exemple. En-dessous de tous ces paramètres se situe le cadre "Table des couleurs". Il n'est effectif que si vous décidez de travailler avec un certain nombre de couleurs. Si vous choisissez, par exemple, le format "PNG-8 Tramé", eh bien la table présentera précisément les couleurs de l'image en cours de modification et disponible en aperçu à gauche de la fenêtre.

Vous pouvez compter, il y en a bel et bien Alors évidemment, la photo de base est constituée de plusieurs millions de couleurs différentes. Avec ce nouveau paramètre PNG-8 Traméon a demandé au logiciel de ne retenir que les couleurs principales. Et, vous le voyez dans l'aperçu de gauche, la différence n'est pas si évidente que ça. Pour comparer l'image de base avec l'image paramétrée, il vous suffit de cliquer sur l'onglet "2 vignettes" au-dessus de l'aperçu.

Comment ça se passe si je travaille sur un document qui n'a que 10 couleurs par exemple? Si vous choisissez le format PNG-8 Tramé par exemple, alors il y aura bel et bien 10 couleurs présentées dans la table. Pour finir, le cadre "Taille de l'image" vous permet de définir de nouvelles dimensions à l'image en cours d'enregistrement. Cette fonctionnalité de Photoshop est à double-fonction. La première, nous venons de la découvrir, est le réglage d'une image selon différents paramètres.

La deuxième, quant à elle, est directement liée à un outil de Photoshop répondant au nom de Tranche. Cette fonctionnalité est particulièrement utile lorsqu'on crée une charte graphique de site web, c'est-à-dire l'aspect visuel d'un site. Ici, on voit les deux premières phases : la première consiste à créer la maquette du site, qui donne un aperçu du site tel qu'il sera présenté sur la toile.

Il ne s'agit ici que d'une image. On a donc une série d'images que l'on réutilisera avec les langages HTML et CSS pour reformer le site à l'image de la maquette préalablement créée.

Les textes ou encore le menu sont techniquement réalisable avec les langages HTML et CSS seuls, on n'a donc pas besoin de les extraire de notre maquette.

Une fois la découpe de l'image avec l'outil Tranche. Cette fenêtre est utile pour deux choses : tout d'abord, avoir un aperçu de notre travail directement sur notre navigateur Web ex.

Aperçu : pour obtenir un aperçu, il suffit de cliquer sur le bouton du même nom en bas de la fenêtre. Vous avez la possibilité de sélectionner le navigateur de choix en cliquant sur la petite flèche suivante. Enregistrer : en cliquant sur le bouton Enregistrervous tomberez sur une fenêtre d'enregistrement semblable à celles auxquelles nous avons déjà eu affaire. Une nouveau toutefois, je veux parler de format. Étant donné qu'il est question d'enregistrer une série d'images et leur code HTML, vous aurez la possibilité de les enregistrer ensembles ou séparément.

Si vous les enregistrez ensemble, vous obtiendrez finalement un fichier de type HTML, accompagné d'un dossier dans lequel figurent toutes les images découpées avec la Tranche. Je vous explique très rapidement comment ouvrir un document, c'est un vrai jeu d'enfant! La première étape, c'est de cliquer sur Fichier dans la barre des menus puis sur Ouvrir. Allez dans le dossier dans lequel vous avez enregistré votre projet "Ma première zone de travail. PSD" et, une fois trouvé, double-cliquez dessus, ou bien cliquez une fois dessus puis sur le bouton Ouvrir.

C'est pas plus compliqué que ça, vous venez d'ouvrir votre document. J'ai une petite question à vous poser avant de clôturer ce deuxième chapitre :. Cela ne concerne pas seulement Photoshop, il encadre en fait le domaine de l'infographie.

Pour ceux qui ne s'en souviendraient pas les étourdis quoi! D'ailleurs, je vous l'annonce au passage, vous aurez plusieurs fois affaire à ce genre de chapitre qui sont liés à Photoshop mais qui ne concernent pas que lui.

Enfin bref, où en était-je? Ah oui, je voulais vous poser une question. Savez-vous comment fonctionne votre écran d'ordinateur?

Oui, mais ça tout le monde le sait, même si je souligne la logique de votre raisonnement :D! Maintenant, allons plus loin : sauriez-vous me donner plus de précisions sur comment l'écran affiche ce que vous voulez justement voir?

Par exemple, avez-vous une idée de pourquoi votre écran émet de la lumière? Si vous n'avez pas réponses à mes questions j'espère bien que c'est le cas sinon je vais me retrouver tout seul Et pour ce faire, je vais avoir besoin d'un écran d'ordinateur!

Nous nous concentrerons sur la partie principale de l'écran, celle qui est la source de l'affichage et sur laquelle vous êtes justement en train de lire ces textes. L'écran ci-dessus est actuellement éteint. Le Site du Zéro sur Windows 7 et un écran Apple, comme ça pas de jaloux.

Lorsque l'écran de mon ordinateur était éteint, il était noir, inanimé. En l'allumant, deux éléments nouveaux sont apparus : de la lumière et de la couleur. Ces deux éléments ne sont pas arrivés par la bonté du St-Esprit.

En fait, en allumant l'écran, j'ai mis en route tous les pixels de cet écran. Les pixels? Ça me dit quelque chose ce truc, je crois en avoir déjà entendu parler quelque part Et comment que vous en avez entendu parler! Ce mot est devenu super courant et on l'emploie constamment pour parler notamment d'écrans, qu'il s'agisse d'une télévision ou d'un ordinateur. Mais savez-vous quel est le rôle du pixel, comment il fonctionne?

Je vais vous expliquer, mais permettez-moi avant de récapituler brièvement ce que l'on vient de dire pour m'assurer que vous avez bien saisi :. L'écran, quand il est éteint, est tout noir : ni lumière, ni couleur ne s'en échappe.

Quand il est allumé, en revanche, il laisse apparaitre de la olaz anti rides korres et de la lumière.

On peut apercevoir ces deux éléments grâce aux pixels de l'écran. Un écran peut être de nos jours du moins composé de plusieurs milliers voire millions de pixels.

Chaque pixel d'un écran est rempli d'une couleur unique le bleu par exemple et émet de la lumière. Ainsi, en allumant votre écran d'ordinateur, vous demandez à tous les pixels de cet écran de s'éveiller et d'afficher chacun une couleur permettant de composer, à eux tous, ce qu'affiche l'écran. Par exemple, quand vous consultez le Site du Zéro, vous êtes en face de millions de petits pixels formant tous le graphisme du site, celui que vous avez actuellement sous les yeux.

Si vous changez el antiguo regimen del siglo xviii page ou que vous vous déplacez à différents endroits d'une même page, vous allez alors demander à ce que le graphisme du site soit différent : vous engendrerez donc une modification des couleurs de chaque pixel. Vous me suivez?

Si notre écran d'ordinateur est composé de pixels, il en est de même pour les images que l'on consulte à l'aide d'un outil informatique téléphone portable, ordinateur, appareils photo, Cela rejoint justement ce que je vous disais : quand l'écran affiche quelque chose une image, un site internet, un jeu vidéo, peu importece sont les pixels qui s'éveillent et qui se colorisent et forment ce quelque chose.

On appelle les images formées de pixels des images numériques. On se sert des pixels d'une image numérique comme unité de mesure ce qui nous permet ainsi de lui définir une taille, plus communément appelée les dimensions de l'image. Tu nous parles de taille, d'unité de mesure, Mais d'abord, un pixel, ça ressemble à quoi? Un pixel est de forme rectangulaire le plus souvent, il ressemble à un carré. Pour s'en rendre compte et voir de plus près à quoi il ressemble véritablement, il va falloir regarder de plus près notre écran d'ordinateur.

Observez attentivement la boîte à messages privés située en haut à droite de votre écran et du site.

Est-ce que vous voyez tous les petits carrés de couleur qui forment l'image de la boîte à messages privés? Et en zoomant sur l'image, vous ne les voyez toujours pas? Bon sang! C'est tout flou, j'ai l'impression que l'image est toute brouillée et effectivement, j'ai l'impression d'apercevoir des petits carrés de couleur un peu partout Vous n'avez pas fini de voir de telles horreurs, je vous le dis :p. Enfin bon, voilà donc à quoi ressemble un pixel! Grâce à cet aperçu, on peut voir absolument chaque pixel de l'image.

Si nous n'avions pas zoomé, nous n'aurions pas pu reconnaitre un pixel d'un autre tellement ils sont méconnaissables, ou alors très difficilement, excepté peut-être ceux dont les couleurs sont suffisamment différentes.

D'ailleurs, c'est pas bien compliqué de s'en rendre compte, il suffit d'observer votre écran et de le constater par vous-même : impossible d'apercevoir concrètement l'existence des pixels tellement ils sont minuscules.

A moins d'avoir un appareil photo super performant :p :. On aura tous reconnu le logo du Site du Zéro, véritable identité graphique du site sur lequel vous êtes en train de surfer. Ce qui est génial sur cette photo, c'est que l'on distingue sans problème tous les pixels qui composent le logo. Vous commencez à comprendre maintenant la notion de pixel? A propos, quand je vous disais qu'une image pouvait être composée de milliers ou de millions de pixels, je ne vous mentais pas.

Il m'a suffi de zoomer sur l'icône de la boîte à messages privés juste au-dessus de la photo du logo du SdZ pour avoir réussi à compter plus de mille pixels oui, j'ai compté, il y en a très exactement Comprenez que je n'ai pas cherché à compter le nombre de pixels du reste de l'écran, je n'en serais jamais sorti indemne Comment t'as pu compter tous ces pixels un par un? Il y en a tellement!

Ne vous méprenez pas, je n'ai pas véritablement compter tous ces pixels un par un. En fait, c'est très facile! Comment je le sais? Il m'a juste suffit de multiplier le nombre de pixels de la largeur par le nombre de pixels de la hauteur, soit par Ainsi, j'obtiens le nombre exact de pixels de l'ensemble de ma zone de travail.

Tu nous as montré à quoi ressemblait un pixel. Mais finalement, ça fait quelle taille, un pixel? Question anodine mais pourtant très subtile. S'il peut être carré ou rectangulaire et qu'il est une unité de mesure, les dimensions d'un pixel sont modulables. Pour donner une taille au pixel, il faut en fait utiliser une autre unité de mesure. Prenons par exemple le centimètre. On peut ainsi dire que 5 pixels vaut 1 centimètre ce n'est pas exact hein, c'est juste pour l'exemplecomme on pourrait dire d'ailleurs que 1 centimètre vaut 10 millimètres ça c'est vrai par contre.

Et pour définir le nombre de pixels pour telle unité de mesure, on va utiliser ce que l'on appelle la résolution. La résolution signifie dans notre cas "combien de pixels équivaut à un centimètre, trois centimètres, deux millimètres, En informatique, même s'il n'est pas interdit d'utiliser notre bon vieux centimètre, on a plutôt tendance à utiliser l'unité de mesure américaine par excellence, le pouce un pouce équivaut par ailleurs à 2,54 centimètres.

Mais, le pixel aussi, c'est une unité de mesure. Pourquoi on ne l'utilise pas? Quel est l'intérêt pour nous de dire "un pixel équivaut à trois pixels", sachant qu'on ne sait même pas combien vaut un pixel? D'où l'intérêt d'utiliser une autre unité de mesure comme référence pour définir la taille d'un pixel.

Et encore une fois, cela consiste à utiliser la résolution :. Ces valeurs sont approximatives, je ne les ai pas vérifiées. Sur cette image, on a déterminé le nombre de pixels pour un pouce, tel qu'on le ferait pour définir une échelle géographique par exemple, 1 centimètre sur une carte de l'Europe équivaudrait à 25 kilomètres.

On dira donc que la résolution de cette image est 30 ppp pixels-par-pouce. Dans ce cours, nous travaillerons quasiment tout le temps avec le pixel comme unité de mesure.

Autrement dit, nous créerons des images numériques en utilisant les pixels, ce que l'on appelle plus communément des images matricielles ou images pixelisées, ou image BITMAP en anglais. Ca veut dire quoi "quasiment tout le temps"? Nous verrons plus tard qu'il existe une toute autre technique pour créer des images, mais il n'est pas nécessaire que je vous en parle tout de suite car elle ne nous sera vraiment utile qu'à partir de la troisième partie de ce cours. Pour le moment, retenez l'essentiel, à savoir que nous créerons pour un temps des images numériques grâce aux pixels et qu'on appelle ces images des images matricielles.

Ce deuxième chapitre est terminé. Nous avons étudié un aspect très important en infographie, celui de l'enregistrement. Vous serez continuellement amené à chercher des solutions d'enregistrement pour conserver une qualité de travail des plus optimales. Cette dernière sous-partie a été pour l'occasion de vous expliquer certaines notions fondamentales, comme le fonctionnement du pixel ou encore de la résolution. Dans le chapitre suivant, nous entrons dans le vif du sujet avec la création de vos premiers effets spéciaux.

De toute évidence, Photoshop est majoritairement utilisé par les infographistes de métier, bien qu'une bonne partie de ses utilisateurs est encore amateur voire même débutante comme c'est actuellement votre cas.

Parmi leurs objectifs, aussi nombreux soient-ils, forcément l'un d'eux consiste à styliser leurs travaux par l'utilisation d'outils prévus à cet effet, Photoshop étant le logiciel le plus complet et le plus performant en la matière.

C'est d'ailleurs ce sur quoi repose ce cours : l'initiation aux différents outils du logiciel. La panoplie de Photoshop en matière d'outils est très importante et il m'a semblé on ne peut plus évident d'étudier ce que je juge comme étant l'une des fonctionnalités les plus fondamentales du logiciel et de tous les logiciels de graphisme d'ailleursje veux parler des calquessans quoi Photoshop ne serait plus Photoshop :D.

Cela me permettra d'introduire ce que l'on appellera les modes de fusion et les styles de calquede puissants effets spéciaux entièrement paramétrables et automatiquement générés par le logiciel. Allez, tenez vous prêts, les choses sérieuses commencent véritablement maintenant! Je vous l'annonçais, il s'agit selon moi de la fonctionnalité la plus importante de Photoshop ou de tout autre logiciel similaire.

Les calques font partie intégrante du logiciel et, qui plus est, ils sont clairement essentiels pour travailler, vous allez vite comprendre pourquoi. Ne vous laissez pas perdre par son interface un peu repoussante je dois dire car en fait elle n'est pas si complexe qu'elle n'y parait, je dirais même que les créateurs du logiciel en ont fait un élément intuitif et relativement facile d'utilisation. En premier lieu, j'aimerais que vous créiez une nouvelle la verdad sobre el botox capilar de travail.

Pour la taille, je vous laisse décider, ça n'a aucune importance pour le moment :. La question que tout débutant se pose en premier, c'est : "mais c'est quoi ça, un calque? C'est une question à laquelle j'ai moi-même un peu de mal à répondre dans la mesure où la définition type d'un calque peut s'avérer relativement complexe à comprendre alors pour l'expliquer On pourrait définir un calque comme étant un élément graphique qui est géré par Photoshop.

On sous-entend qu'un calque représente une partie de notre projetautrement dit l'un des éléments qui compose la zone de travail.

C'est assez délicat à expliquer comme je viens de vous l'annoncer et c'est peut-être encore plus complexe pour vous à comprendre avec de simples mots, c'est la raison pour laquelle je vais illustrer tous mes propos par un exemple pour ceux qui en auraient besoin.

Petite parenthèse : afin que vous puissiez travailler en même temps que moi tout au long de votre lecture, je vous fournirai régulièrement le fichier Photoshop. PSD de mes exemples. Vous disposerez alors de la source de mon travail et serez en mesure d'effectuer vos propres essais. Veuillez télécharger le premier fichier de ce tutoriel. Il s'agit du fichier que j'ai moi-même utilisé pour illustrer l'exemple qui suit.

Télécharger le fichier source France. Petite parenthèse faite, on peut continuer ce que l'on avait commencé, j'étais parti pour vous faire un exemple :. Je découpe la France en quatre parties telles qu'on les connait : l'Est, l'Ouest, le Nord et enfin, le Sud.

Chacun de ces quatre points cardinaux compose évidemment la France, comme en témoigne cette image :. On remarque alors que chaque partie du schéma est justement représentée par ce que l'on appelle un calque, qu'il s'agisse des quatre coins de la France ou bien même de l'arrière-plan le fond blanc : tous sont des calques que l'on retrouve dans la zone de travail.

Qu'est-ce qu'on peut tirer de cet exemple? Et bien que chaque élément dans une zone de travail possède son propre calque que l'on retrouve dans la fenêtre de calques. Bien sûr, notez que si l'on n'avait séparé la France qu'en deux en non en quatre comme on vient de le fairenous n'aurions alors obtenu que 3 calques : le Nord, le Sud et l'Arrière-plan. Ou bien l'Est, l'Ouest et l'Arrière-plan si la séparation était faite à la verticale.

Un autre exemple? Admettons que je copie Zozor, la mascotte du Site du Zéro, et que je le colle dans cette même zone de travail. Alors, un nouveau calque sera automatiquement créé car, si vous m'avez suivi, il s'agit d'un nouvel élément composant la zone de travail, et donc d'un nouveau calque qui apparaitra dans la fenêtre de calques. La preuve en image ; :. Souhaitez-vous télécharger le même fichier mais avec le nouveau calque Zozor?

Vous savez ce qu'est un calque et à quoi cela ressemble, mais savez-vous comment on les utilise, ces calques? Car il y a une certaine manière de les utiliser que vous vous devez de maitriser!

Si vous voulez tout savoir, on pourrait comparer les calques sur Photoshop avec les vraies feuilles de calque que l'on utilise notamment pour dessiner et décalquer en arts plastiques ou autre. Comme ils sont transparents par défaut à part l'Arrière-plan si on lui donne un fond blanc ou un fond de "couleur d'arrière-plan" au moment de créer une nouvelle zone de travailon va s'amuser à superposer tous les calques, comme le montre le schéma ci-dessous. Ainsi, ce qui est transparent n'est pas visible dans la zone de travail et laisse transparaitre ce qui se trouve juste derrière :.

Le trou de forme circulaire que l'on peut apercevoir dans le Calque 2 laisse apparaitre ce qui se trouve derrière lui, à savoir le bleu du Calque 1.

La transparence sur Photoshop est caractérisée par une suite de carrés blancs et gris, à l'exemple de cette image :. Ces petits carrés ne sont apparents que si et seulement si aucun calque n'est visible, c'est-à-dire que c'est le vide, il n'y a rien, néant. C'est transparent quoi :D. Pour déterminer quel calque apparaitra au premier plan, lequel sera au second plan, et ainsi de suite, il faut passer par la fameuse fenêtre de calques.

Ainsi, si le calque se situe tout en haut de la liste, il sera celui qui apparaitra en premier-plan dans la zone de travail. De cette manière, tous les calques qui se situent derrière lui se retrouveront en arrière-plan. Le calque qui se trouve tout en bas de la liste est d'ailleurs le plus souvent le calque nommé lui-même Arrière-plancelui qui est automatiquement créé à l'ouverture d'une nouvelle zone de travail. Quel est l'intérêt de créer plusieurs calques?

Moi, je veux tout faire dans un même calque, c'est plus rapide et moins prise de tête! Plus rapide, oui, je confirme :lol:. C'est vrai que cela parait tout de suite plus simple faire tout dans un seul et même calque, à vrai dire je l'avais envisagé moi aussi quand j'ai commencé. Mais au-delà de la simplicité, il faut dire que travailler dans de telles conditions s'avère très loooiinn d'être pratique à court terme.

Et croyez-moi, c'est quand on s'en rend compte que ça devient le plus problématique. Si vous ne travaillez que sur un seul calque pour tout votre projet, vous n'aurez alors plus aucun contrôle sur l'avancée de vos travaux.

La zone de travail ne sera composée que d'un seul élément et donc d'un seul calque. Or, si je n'ai qu'un seul calque, cela devient tout de suite très compliqué d'effectuer une modification précise et simple sur une infime partie de l'élément en question!

J'ai justement un petit exemple pour illustrer ce que je viens de dire, je suis sûr que cela vous parlera plus. Exceptionnellement, je ne vous propose pas de télécharger le fichier source de mon travail car vous n'êtes pas censé avoir les connaissances nécessaires pour réaliser un tel exercice mais ça viendra, rassurez-vous, surtout que ça n'a rien de bien sorcier finalement.

Mais cela ne vous empêchera pas de le comprendre, à condition d'avoir toute votre attention. Nous avons ici cinq billes colorées positionnées les unes derrières les autres. On devine facilement que la bille orange figure tout en haut de la liste dans la fenêtre de calque elle apparait en effet au premier plan tandis que la bille grise, qui se situe en arrière-plan, est tout en bas de la liste dans la fenêtre de calques. Le but de cet exercice est simple, on va chercher à supprimer la bille orange des deux manières que nous avons suggérées.

Si je n'avais utilisé qu'un seul calque pour réaliser ces cinq petite billes, il m'aurait fallu passer directement par la zone de travail et utiliser les outils adéquats afin de supprimer la bille orange tel que me le demande l'exercice. Ainsi, j'en serais forcément arrivé à ce résultat-ci :. Comme vous pouvez le voir, cette technique de travail ne présente que des défauts :. On remarque aisément la marque de suppression de la bille caractérisée par ce rond blanc immonde.

On a du même coup supprimé une partie de la bille verte. L'ombre de la bille orange est encore visible et donc inappropriée.

Rééditons maintenant l'exercice mais cette fois-ci en profitant de la fenêtre de calques. Ainsi, chaque bille possèderait son propre calque : on retrouverait donc le calque lié à la bille grise, un autre calque lié à la bille violette, celui de la bille bleue, etc.

Pour supprimer la bille orange tel que nous le demande l'exercice, je vais opter pour la solution qui me semble la plus logique qui soit : je vais supprimer le calque qui lui est lié dans la fenêtre de calques de sorte que la bille disparaisse de la zone de travail. De cette manière, la technique s'avère on ne peut plus efficace :. Alors, qu'en dites-vous? Ne trouvez-vous pas le résultat plus juste? Et comme on n'en a jamais assez d'un, je vous propose un dernier petit exemple parti cette fois-ci d'un véritable projet et qui va illustrer l'ensemble de mes explications sur les calques.

J'espère que ce sera suffisamment clair si vous êtes encore un peu perdu, d'autant plus que c'est un exemple très amusant, ça risque de vous plaire :. Pour cet exemple, n'hésitez pas à travailler en même temps que moi!

Logiciel photo – Adobe photoshop CS5

Cette image constitue le fond d'un dessin que je m'apprête à compléter progressivement. Elle est composée de deux calques : le rectangle vert foncé du bas et le rectangle d'un vert un peu plus clair, en partie haute de l'image.

Je vais débuter mon dessin en créant deux yeux, c'est-à-dire deux nouveaux calques qui se situeront au-dessus de ceux des deux rectangles dans la fenêtre de calques en tête de liste si vous préférez. Bcaa pour maigrir w9 logiquement placé les deux yeux au-dessus des deux calques de fond les rectangles pour les laisser paraitre dans la zone de travail, sans quoi les rectangles seraient apparus en premier-plan et auraient masqué les yeux.

Le calque de ce visage se situe en-dessous des calques des yeux et au-dessus des calques de fond. De cette manière, les deux yeux restent visibles à l'écran et apparaissent en premier-plan car, si le calque du visage avait été positionné au-dessus de celui des yeux, ces derniers auraient été logiquement cachés le visage n'est pas transparent! Je continue et ajoute léger sourire sournois au personnage que je suis en train de créer. Des pattes, puisqu'il s'agit d'un animal. Enfin, je crois!

Et enfin, des griffes. Oui, vous l'aurez compris, il s'agit d'un ours. Cet exemple est maintenant terminé. Je dois vous annoncer une bonne nouvelle : d'ici la fin de ce cours, vous serez en parfaite mesure de réaliser un tel dessin!

Vous ferez même beaucoup mieux, je vous le garantis! Je sais que je vais me répéter, mais j'espère sincèrement que vous avez tout compris de mon discours sur les calques car si ce n'est pas le cas, vous risqueriez réellement d'être perdu et on ne peut pas prétendre travailler sur Photoshop sans les connaitre.

N'hésitez pas à relire la sous-partie ci-dessus, ça ne vous coûte rien et il s'agit d'une notion importante qu'il est impératif de maitriser avant de continuer :. Nous allons à présent apprendre une opération de base sur Photoshop : comment créer un nouveau calque. Vous allez le voir, c'est tellement duuur! Je vous le disais, il vaut mieux s'atteler à la création d'un nouveau calque à chaque nouvelle manipulation sur votre zone de travail plutôt que de ne passer que par un seul et même calque car cela vous permet d'avoir un contrôle permanent sur l'ensemble de votre avancée.

Si vous ne créez pas régulièrement des calques à chaque fois que vous en avez besoin, vous vous retrouverez seulement avec l'Arrière-plan en guise de calque et je vous ai déjà donné ma position sur cette méthode de travail un peu barbare.

Du coup, il va falloir créer notre premier calque avant de commencer quoi que ce soit, et ce sera toujours le cas à partir du moment où vous débuterez un nouveau projet. Si vous oubliez, tout ce que vous ferez sera enregistré et représenté par le calque d'Arrière-plan, méfiez-vous! Et évidemment, on ne peut créer un calque si et seulement si une zone de travail est ouverte. Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il existe pas mal de façons pour créer un calque!

La preuve :. On a la possibilité dans un premier temps de cliquer sur l'icône Nouveau calque. C'est la façon la plus rapide de créer un calque. Un autre moyen est de passer par le menu Calque dans la barre des menus pour ensuite cliquer sur Nouveau Nouveau puis sur Calque. Quelle que soit la méthode utilisée, l'apparition du calque est instantanée :. N'hésitez pas à renommer les calques que vous créez, cela vous permettra de vous y retrouver plus facilement.

Vous pouvez le faire au moment de leur création quand la fenêtre "Nouveau calque" apparait ou bien après, en faisant un clic droit dessus, puis en cliquant sur Propriétés du calque. Je ne sais pas vous, mais Calque 1ça ne parle pas, moi Dans la partie supérieure de la fenêtre de calque se trouve une série de boutons qui vont nous permettre de verrouiller nos calques.

Lorsqu'un calque est cadenassé c'est-à-dire que le petit cadenas. Au sens strict du terme, cela signifie que vous pouvez protéger entièrement ou partiellement le contenu d'un calque. Protéger entièrement le contenu d'un calque : le calque levure de biere pousse cheveux alimentation usb peut plus subir de quelconques modifications.

Très utile quand on a terminé de travailler sur un calque et qu'on veut le mettre de côté pour ne plus y toucher. Verrouiller partiellement le contenu d'un calque : ici, seuls quelques paramètres restent ouverts à la modification. Le reste est protégé. Si vous voulez un exemple pour que ce soit plus clair, on va éventuellement pouvoir choisir une option de verrouillage partiel qui nous permettra seulement de modifier la transparence du calque la transparence est une notion que nous aborderons dans le prochain chapitre tandis qu'il ne sera plus possible de le déplacer dans la zone de travail.

Bien entendu, on retrouve toutes les possibilités de verrouillage via le même panel que je viens de vous présenter plus haut. En voici une présentation listée. Tout verrouiller : comme son nom l'indique, ce bouton permet de verrouiller toutes les propriétés d'un calque ou d'un groupe de calques. Verrouiller les pixels transparents : cela permet de protéger toutes les zones transparentes d'un calque. Ainsi, sur cette image, seul le papillon est susceptible de subir des modifications car tout le reste étant transparent, il est verrouillé et donc protégé.

Nous commencerons à utiliser ces outils dans la troisième partie de ce tutoriel, on a donc encore le temps d'ici là. Verrouiller la position : en activant ce bouton, vous n'aurez alors plus la possibilité de déplacer le calque verrouillé dans votre zone de travail. Supprimer un calque, c'est encore plus facile que d'en créer un nouveau :. Voici le moyen le plus rapide : vous sélectionnez le calque que vous désirez supprimer, et vous cliquez sur l'icône Supprimer le calque.

Il vous est possible également de faire un clic droit sur le calque en question et de cliquer sur Supprimer ce calque. Je vais vous en apprendre une bien bonne, j'ai volontairement oublié de vous dire qu'il existait en réalité plusieurs types de calque et que celui dont nous avons parlé tout à l'heure et que l'on a appris à créer est en fait le plus basique mais aussi le plus utilisé de tous :D.

Pfff, comme si on avait besoin de compliquer encore les choses Au contraire! Qui dit différents types de calque dit de nouvelles possibilités et je trouve que c'est plutôt une bonne nouvelle finalement.

En effet, si on les nomme tous des "calques" car ils permettent tous d'afficher un élément graphique dans la zone de travail comme on l'a déjà vule fonctionnement de chacun s'avère vraiment différent tout autant que leur utilité, vous allez le voir.

D'une manière générale, je ne suis moi-même pas certain de connaitre absolument tous les types de calque gérés par Photoshop. Mais de toute façon, même si c'était le cas, nous ne les passerions certainement pas tous en revue car, vous le savez, je dois rédiger ce cours de sorte à ce que nous découvrions progressivement, tous ensemble, les bases de Photoshop. Il est donc de mon rôle de m'adapter et d'éviter d'aborder ce qui me semble soit inutile, soit trop complexe. Nous passerons donc en revue les calques qui me semblent être ceux qui correspondent le mieux à ce cours :.

Le calque Image, c'est celui que nous avons justement créé tout à l'heure. Il prend cette apparence dans la fenêtre de calques :. Ce calque, c'est celui que l'on pourrait appeler le " calque standard " sur Photoshop. Son fonctionnement, vous le connaissez déjà puisque nous l'avons étudié dans la première partie de ce chapitre, vous ne m'en voudrez donc pas si on ne revient pas dessus :. A partir de la fenêtre de calques : Bouton en haut à droite. Il s'agit du premier calque que vous trouvez et que vous pouvez paramétrer en ouvrant une nouvelle zone de travail.

Lorsque vous ouvrez une image sur Photoshop, le calque représentant cette image est automatiquement un calque d'arrière-plan. La couleur de l'arrière-plan, vous le savez, est déterminée dans le champs prévu à cet effet au moment de créer une nouvelle zone de travail.

Ce type de calque est caractérisé par un cadenas signifiant que le calque est verrouillé. Il est donc protégé nous revenons là-dessus un peu plus tard.

Je peux simplement vous dire que pour le déverrouiller, il vous faudra faire un double clic sur la vignette du calque puis cliquer sur "Ok". Le calque deviendra de cette manière un calque standard. En résumé, le calque Arrière-plan, c'est le fond de la zone de travail. On parle de "calque de forme" à partir du moment on l'on crée une forme quelconque à l'aide des outils adéquats de la panoplie Photoshop, référence entre autres aux outils appelés Formes et à l'outil Plumevéritables machines à créer que nous aborderons dans la troisième partie de ce cours :D.

Le calque ressemble à cela dans la fenêtre de calques :. A gauche, le carré noir indique la couleur dont est remplie la forme créée. S'il est noir, c'est que la forme est remplie de la couleur noir. Au milieu, il s'agit d'un aperçu de la forme créée à l'intérieur de la zone de travail.