Risques surpoids obésité wiki

Les prédispositions génétiques au surpoids sont habituellement complexes, polygéniques et considérées comme modulées au moins partiellement par l'environnement facteurs épigénétiques. De nombreux gènes influençant la balance énergétique et la répartition des graisses dans l'organisme. Les rôles physiologiques et pathologiques du microbiote intestinal "flore intestinale" font l'objet d'une attention croissante.

Il est aujourd'hui bien établi que sa composition influence son hôte métabolisme énergétique, état inflammatoire, équilibre endocrinien, Les modifications du microbiote dans la prise en charge de l'obésité par des moyens médicamenteux, nutritionnels, chirurgicaux ou par "greffe" de selles allogéniques restent cependant actuellement du domaine de l'étude.

Le tabagisme maternel, l'obésité maternelle prénatale et les retards de croissance intra-utero RCIU ont été démontrés liés à un risque de surpoids majoré durant l'enfance et au-delà. Ces situations sont cependant rarement à elles seules à l'origine d'une véritable obésité. La grossesse, la ménopause et le vieillissement induisent des perturbations des équilibres endocriniens et métaboliques et des modifications hygiéno-diététiques favorisant une prise de poids.

La mortalité globale est augmentée pour les patients en surpoids avec un autre facteur de risque métabolique hypertension artérielle, tour de taille anormalement augmenté, triglycérides augmentés, HDLc diminués, intolérance au glucose, diabète et les patients obèses.

L'usage de diverses mesures anthropométriques ou de véritables examens complémentaires techniques bio-électriques, pesées hydrostatiques, CT-scanner, IRM, Leur validité est de plus mal établie. La réalisation d'examens à visée étiologique ne se justifie qu'en cas d'anomalie clinique évocatrice. Des "centres de l'obésité" assurant une prise en charge multi-disciplinaire intégrée se sont développés sans qu'il ne soit actuellement possible de conclure quant à un taux de succès plus élevé.

Il convient également de prendre en charge de manière appropriée les co-morbidités et complications. En cas de suspicion de troubles psychiatriques, il faut soumettre le patient à un avis psychiatrique avant toute prise en charge de son obésité.

Les objectifs doivent être établis au cas par cas en concertation entre le patient, le médecin, et un diététicien-nutritionniste. Selon les cas, il s'agira d'obtenir une stabilisation ou une réduction plus ou moins importante du poids. Les autres types de régimes hypocaloriques sévères, hyperprotéinés, hypoprotidique, basés sur l'exclusion ou la réduction excessive de classes alimentaires, Ils ne sont pas à conseiller. L'idéal est d'assurer un minimum de 3 x 1 heure d'exercice par semaine.

Cet objectif, à moduler selon les co-morbidités du patient, est cependant rarement atteint De nombreux médicaments ont été mis sur le marché dans les années '70 et ' La plupart ont été retirés du fait de graves complications psychiatriques et cardio-vasculaires.

Concernant les molécules encore disponibles, certaines ont démontré un impact très discret sur le poids à un an par rapport au placebo mais aucune n'a démontré un effet positif sur le poids ou la morbi-mortalité à long terme. Seul l'orlistat est encore disponible en Belgique. La chirurgie bariatrique est la méthode semblant conduire à la perte de poids la plus rapide, la plus importante et la plus durable.

Dans tous les cas, elle nécessite que le patient soit compliant à un suivi diététique et une supplémentation vitaminique à vie. Pour ces raisons, les cas éligibles à la chirurgie doivent être soigneusement sélectionnés et les indications limitées. Aucune n'a démontré une quelconque efficacité par rapport au placebo. Elles ne sont pas à conseiller Dans tous les cas, il convient de veiller à ce que ces pratiques ne s'associent pas à une prise en charge diététique déséquilibrée ou par trop restrictive.

Il est malheureusement de plus en plus fréquent que des patients obèses suivent des régimes hypocaloriques exagérément restrictifs ou déséquilibrés. Que ce soit de leur propre chef, sous la supervision d'escrocs non ou mal qualifiés ou en suivant des "recettes miracles" de firmes commerciales. Outre le fait que, malgré des pertes de poids souvent spectaculaires à court terme, ils regagnent le plus souvent leur poids d'origine à moyen ou long terme, ils s'exposent ainsi à de graves complications.

De même, une partie non négligeable des patients initiant une prise en charge sous contrôle médical ou ayant bénéficié d'une chirurgie bariatrique échappe à un suivi adéquat et s'expose aux mêmes complications.

En outre, ces patients, plus sujet aux infections sévères, ont un risque d'hospitalisation majoré En effet, les rondeurs ne sont pas toujours faciles à assumer.

Les personnes en surpoids ont donc parfois une estime de soi altérée. Assuré Santé Tous les thèmes de santé Surpoids de l'adulte Comprendre le surpoids et l'obésité de l'adulte.

Surpoids bouledogue francais male

Comprendre le surpoids et l'obésité de l'adulte. Surpoids : se préparer à agir. Surpoids de l'adulte : modifier son quotidien. Traitement de l'obésité de l'adulte. Prévention du surpoids. Au sommaire du dossier.

Ils sont principalement dus à une alimentation trop riche et une activité physique faible. Des facteurs psychologiques ou génétiques, des maladies chroniques peuvent intervenir dans leur survenue. Calculer votre IMC - Indice de masse corporelle.

Votre IMC :. Comment interpréter l' IMC? Ces chiffres sont élevés mais montrent une certaine stabilité depuis Qu'est-ce que la graisse? Facteurs psychologiques et rythme de vie en cause dans le surpoids. Contexte génétique, périodes critiques de la vie ou maladies favorisant la prise de poids. Pourquoi grossit-on?

Risques surpoids obésité wiki

Site internet : HAS. Saint-Denis la Plaine France ; [consulté le 11 juillet ] Ministère des solidarités et de la santé. Priorité prévention. Rester en bonne santé tout au long de sa vie. Site internet : Ministère des solidarités et de la santé.