Tcc et perte de poids rapide

Mais cette restriction est également ce qui va provoquer la reprise du poids perdu.

À toutes les personnes en surpoids ou qui ont déjà fait un régime et présentent une mauvaise régulation de leurs poids. En effet, lors des prises de poids, dans un premier temps les cellules graisseuses, les adipocytes, augmentent de volume. Mais, dans un second temps, si les prises de poids se multiplient, leur nombre va aussi augmenter et cette multiplication devient irréversible. Puis on travaille les émotions avec les TCC. Selon les TCC, tout se passe ainsi : un événement déclenche une pensée, qui déclenche une émotion qui déclenche à son tour un comportement automatique.

On ne peut pas influer sur les événements ou les émotions mais on peut changer ses pensées. Bien sûr que non.

Tcc et perte de poids rapide

Je peux aussi conseiller à mes patients de faire un jeûne aménagé sur quelques jours pour les mêmes raisons Contrairement aux régimes diététiques classiques, le jeûne court permet de conserver le bénéfice du travail effectué sur les signaux de faim et de satiété, et favorise la perte de poids.

Bien sûr, je le conseille même vivement. Nous proposons une description des concepts de base de l'approche comportementale et cognitive dans le traitement de la personne obèse souffrant d'hyperphagie boulimique. D'une part nous abordons les processus menant à une réorganisation comportementale et d'autre part nous évoquons certains axes de la restructuration cognitive permettant de comprendre le lien existant entre une situation déclenchante et des compulsions alimentaires.

Nous donnons également quelques conseils pratiques aux soignants. Mots clés : obésité. Keywords: obesity. L'approche que nous proposons est destinée à des patients obèses souffrant d'hyperphagie boulimique. Elle est basée sur plusieurs études à long terme démontrant une meilleure adhésion au programme alimentaire lorsqu'une thérapie cognitivo-comportementale est associée à un enseignement nutritionnel [ [ 1 Agras S.

Short term psychological treatments for binge eating, Binge eating : nature, assessment and treatment, New York : The Guilford Press, New perspectives in dietary and behavioural treatments for obesity. Int J Obesity,20, S9-S Approche cognitivo-comportementale nutritionnelle quantitative chez des patientes obèses mangeuses compulsives Journal de Thérapie Comportementale et Cognitive,9, 3, Une nouvelle approche psycho-pédagogique du traitement de l'obésité.

Nervure,Tome XII, n o 2, Click here to see the Library ] ]. Il est indispensable de rechercher l'éventuelle présence d'un trouble du comportement alimentaire.

The classification of recurrent overeating : the binge eating disorder proposal. International Journal of Eating Disorders,13, Psychosocial aspects of human obesity. JP Lipincott, Click here to see the Library ][ 10 Stunkard AJ. An overview of current treatments for obesity.

Treatment of seriously obese patient. New-York, Guilford Press, Click here to see the Library ][ 11 Wardle J. Compulsive eating and dietary restraint.

Training perte de poids rapide

Br J Clin Psychol,26, Click here to see the Library ][ 12 Fairburn CG. Eating disorders and obesity, a comprehensive handbook. New-York, The Guildford press, Click here to see the Library ][ 13 American Dietetic Association - Position of the -American Dietetic Association : Nutrition intervention in the treatement of anorexia nervosa, bulimia nervosa, and binge eating.

Obésités de l'adulte. Le DSM-IV propose les critères de recherche suivants : des épisodes récurrents de frénésies alimentaires crises de boulimie caractérisés par une absorption d'une grande quantité de nourriture en un temps limité et d'un sentiment de perte de contrôle. Ce comportement engendre donc une souffrance. La fréquence requise est de deux épisodes par semaine pendant une période de 6 mois [ [ 15 American Psychiatric Association. Les patients souffrant de troubles du comportement alimentaire ont, dans la majorité, des troubles de l'image de soi et de l'estime de soi.

Ces symptômes psychiques et ces comportements sont surtout la conséquence d'échecs de régimes multiples, qui aggravent leur qualité de vie [ [ 16 Le Barzic M. Psychologie et obésité. Equilibre, Un suivi est à prévoir car une perte de poids ne peut se stabiliser sans un changement d'habitudes alimentaires à long terme. Plusieurs études montrent que les changements de comportement doivent être renforcés au moins pendant cinq ans, étant donné que les habitudes alimentaires et les représentations associées sont établies dès la plus jeune enfance [ [ 17 Stice E, Agras S, Hammer L.

Int J Eat Disord,25, L'approche cognitivo-comportementale se divise en deux temps. La première étape est la restructuration comportementale. Le carnet alimentaire est fortement recommandé car il permet une auto-observation du patient de son propre comportement alimentaire ainsi que, pour le soignant, une meilleure connaissance des habitudes alimentaires du patient.

Le premier objectif à atteindre est de restructurer l'alimentation en réintroduisant progressivement les trois repas traditionnels ainsi que trois collations, une dans la matinée, une dans l'après-midi et une en soirée. La répartition de la prise alimentaire au cours de la journée permet d'éviter certaines fringales liées à la sensation de faim.

Perte de poids rapide sans reprendre synonyme

Le schéma habituel observé chez les sujets obèses est une restriction importante le matin ainsi que le midi suivie en fin d'après-midi de compulsions alimentaires. Celles-ci sont déclenchées par la frustration due à la restriction.

Les collations ont pour rôle de diminuer la restriction tout au long de la journée et la frustration qui en découle. Instaurer un petit déjeuner diminue la sensation de faim et l'envie de manger au cours de la matinée.

La prise de trois repas chaque jour permet de restructurer une alimentation normale, non restrictive, compatible avec la vie sociale. Il est souvent nécessaire avec les patients hyperphages boulimiques de redéfinir ce qu'est un repas. Il est alors possible de procéder par étape, en mettant l'accent successivement sur les caractéristiques temporelles, spatiales, de contexte et de contenu Par exemple, manger à heures régulières, manger assis, manger à table et non devant la TV ou debout devant le frigo.

La restructuration alimentaire doit être progressive. Avancer pas à pas permet au patient de ne pas tomber dans le cercle vicieux des troubles du comportement alimentaire. Restraint, bulimia, and psychopathology. Addict Behav,12, Cette dévalorisation ne fait que perpétuer le cercle vicieux des troubles du comportement alimentaire Fig. La mauvaise estime de soi est souvent le point de départ des troubles du comportement alimentaire.

Elle est à l'origine des préoccupations qui peu à peu se focalisent de manière exagérée sur le poids et l'apparence physique. C'est dans ce contexte qu'un individu se met à suivre des régimes plus ou moins restrictifs. Les régimes sont alors suivis de compulsions alimentaires car la restriction imposée induit une frustration qui devient intolérable. De cette manière, l'individu se maintient dans le cercle vicieux des troubles du comportement alimentaire.

Dieting and binging. Am Psychol,40, Click here to see the Library ][ 22 Wilson GT. Relation of dieting and voluntary weight loss to psychological functioningand binge eating. Ann Intern Med, C'est la raison pour laquelle les soignants risquent parfois, en prescrivant des régimes trop restrictifs et en attendant une perte de poids rapide, d'induire des troubles du comportement alimentaire chez les personnes obèses prédisposées à développer ce type de troubles.

La société, à travers les médias, fait pression en proposant des régimes drastiques et en promettant des résultats miracles. Une étape spécifique à l'approche cognitivo-comportementale des troubles du comportement alimentaire est de faire découvrir les déclencheurs, c'est-à-dire les situations déclenchant des compulsions alimentaires. Nous distinguons deux grandes familles Tableau II.

Maigrir fessiers rapidement homme musculation

Par exemple, un sentiment de solitude, d'ennui, de colère, de tristesse, de stress, d'angoisse. L'élément important lorsqu'on aborde ce thème avec un patient est de le laisser réfléchir ou de lui poser des questions à la manière de Socrate pour qu'il prenne conscience et cite lui-même ce qui dans sa vie provoque des crises alimentaires. L'analyse d'une situation précise peut permettre au patient de comprendre ce qui le pousse à manger de manière impulsive.

L'apparition d'une compulsion alimentaire Fig. Essayons d'illustrer le mécanisme qui lie l'état de tension psychologique et la prise alimentaire consécutive. La tension monte lorsqu'un sentiment d'angoisse apparaît chez un individu. Chaque individu a un seuil de tolérance à l'angoisse. C'est lorsque la tension ressentie dépasse ce seuil que le patient craque et mange pour se calmer. La tension baisse car la nourriture comme l'alcool, d'ailleurs est un excellent anxiolytique.

Que se passe-t-il s'il ne mange pas? D'après les patients, leur angoisse va monter jusqu'à en devenir fou, s'évanouir voire mourir. Or, ce qui se passe réellement est différent de ce qu'ils redoutent. Après la montée, l'état de tension se stabilise, on observe un plateau d'une durée variable selon les sujets.