Rider weight limit on fz 07

On comprend aisément pourquoi autant de pilotes ont choisi cette exaltante Hyper Naked. Créez votre rêve MT MT Cette moto a un sacré tempérament. Ice Fluo. Tech Black.

2019 MT-07

Yamaha Blue. Aluminium Valve Cap. Set de repose-pieds passager en aluminium résistant. Levier d'embrayage taillé dans la masse CHF Levier de frein taillé dans la masse CHF Tout afficher Find a dealer near you Go to locator.

Always wear a helmet, eye protection and protective clothing. Yamaha encourage you to ride safely and respect fellow riders and the environment. Images shown depict professional riders performing under controlled conditions. Specifications and appearance of Yamaha products as shown here are subject to change without notice and may vary according to requirements and conditions.

Dès que l'on chevauche la Yamaha MT, il apparaît clairement qu'un soin particulier a été apporté pour conférer au poste de pilotage une sorte d'universalité.

La hauteur de selle est par exemple non négligeable mmmais le dessin en creux de cette même selle permet d'accueillir les motards dont la taille n'atteint pas le mètre soixante-dix.

Même chose pour le guidon, qui tombe naturellement sous les mains grâce à un dessin légèrement incurvé. Les repose pieds impose une certaine flexion des genoux qui définit une position assez compacte une fois en machine. En définitive, avec sa selle légèrement inclinée, on retrouve une position un peu comparable à celle que l'on retrouve sur une Ducati Monster, le guidon très bas en moins!

Une position finalement assez universelle qui ne gênera vraiment que les plus grands gabarits qui auront du mal à y loger leurs membres. L'instrumentation de la Yamaha MT est résolument moderne. On n'échappe pas ainsi à un tableau de bord entièrement numérique dont on ne peut que saluer la richesse des informations.

Horloge, trips 1 et 2, thermomètre, jauge à essence et même indicateur de rapport engagé, tout y est sur la MT Tout y est, certes, mais tout n'y est pas forcément lisible!

En effet, le compte tours à barographes est difficilement déchiffrable. Mais c'est surtout le positionnement du tableau de bord, très proche du bouchon du réservoir d'essence, qui pose quelques menus soucis de lisibilité. En effet, une fois au guidon, il faut abandonner complètement la lecture de la route et baisser fortement la tête pour jeter un coup d'oeil au tableau de bord. Pas vraiment pratique et potentiellement dangereux. Parmi les autres petits détails, passons au chapitre des commodos.

La Yamaha dispose de commandes aux guidons de petite taille, qui ne sont pas toujours aisés à manipuler, surtout avec des gants d'hiver. Un détail qui a tendance à s'arranger lorsque l'on prend de l'expérience au guidon de la MT Pour être tout à fait complet, on regrettera enfin le profil des rétroviseurs en amande.

C'est joli, mais à part ses coudes qui empiète la moitié du champ de vision de ces rétroviseurs, on ne voit pas grand chose. La mise en route de la MT s'effectue dans une discrétion notable. Le bicylindre s'ébroue en douceur et la sonorité neutre de sa mécanique ne laisse rien présager de particulier.

Mais dès les premiers mètres, on ressent la facilité avec laquelle la MT évolue en milieu urbain. Sa légèreté, tellement vantée par Yamaha, saute aux yeux de son essayeur dès les premiers kilomètres avec cette impression de chevaucher une cm3 animée par un gros moteur.

La MT braque court, se manie presque sans effort et se faufile naturellement grâce à son gabarit contenu. Et pourtant, elle témoigne rapidement de son petit caractère. Avec elle, même en ville, la machine entend bien ne pas se faire oublier.

Avec le calage particulier de son vilebrequin, le moteur a besoin d'être sollicité pour démarrer en souplesse et exige un certain doigté dans le maniement de l'embrayage pour ne pas caler à chaque feu tricolore.

Le moteur ne s'efface donc pas dans l'environnement urbain, la sensation de traction délivrée par le couple important se fait sentir dès les plus bas régimes et la légèreté de l'ensemble garantit des accélérations euphorisantes dès les plus basses vitesses. Du côté des commandes, l'exercice urbain révèle un embrayage souple, dont le point de patinage un peu direct réclame une petite habitude.

Côté boîte de vitesse, on retrouve cette sélection un peu longue et un verrouillage parfois flou que l'on déplorait parfois sur d'anciennes générations de roadsters de la marque. Les claquements caractéristiques permettent finalement de verrouiller plutôt à l'oreille qu'à la sensation. Rien de dramatique, mais tout de même une petite tendance au flou artistique qui réclame de bien décomposer le passage des rapports.

A l'arrêt, les pieds trouvent facilement la destination du sol, notamment en raison de la selle évasée qui amène naturellement les pilotes de petite taille à coller le réservoir pour trouver le chemin du sol avec les pieds. Lorsque s'éloigne dans les rétroviseurs les derniers horizons du milieu urbain, la petite MT révèle le côté obscur de sa force.

Et commence par libérer son moteur.

Programme regime arti shot 04

De bout en bout de sa course, le moteur de la MT surprend par sa vivacité. Avec son empattement court, la MT dispose de velléité au lever de roue avant sur les deux premiers rapports au sujet desquels il faut s'employer activement. D'un seul coup, le petit roadster ultra maniable en ville se métamorphose en une machine qui réclame de l'expérience pour en tirer l'essentiel. Côté partie cycle, la MT a quelques arguments pour suivre le rythme imposé par son moteur qui en redemande.

Grâce à son poids contenu, à la rigidité de l'ensemble et à sa hauteur de selle, les changements de direction sont la spécialité de ce roadster dynamique.

Malgré son pneu arrière de mm, qui semblait a priori un peu disproportionné au regard du gabarit de l'engin, la MT change de direction avec beaucoup d'énergie, bien secondé par un guidon suffisamment large pour lui imprimer le bras de levier nécessaire.

Kamen rider ooo nautiljon

Pour autant, la combinaison du moteur et du châssis impose un mode d'emploi qu'il faut intégrer. Avec son train arrière court et son couple important, la MT a tendance à délester naturellement de la roue avant lors des phases de remise des gaz. La moto conserve sa ligne, là n'est pas le souci, elle n'élargit pas sa trajectoire, mais son train avant déleste fréquemment sur les trois premiers rapports. Il en résulte une sensation de légèreté au guidon et l'erreur à ce stade consiste à s'y cramponner, ce qui occasionne un léger mouvement comparable à un guidonnage.

Une sensation que l'on retrouve aussi à haute vitesse. Calée sur l'angle, l'accélération en sortie de courbe s'accompagne de cette curieuse sensation d'allégement du train avant. Des situations qui réclament doigté et sang froid. La MT aime qu'on lui fouette les sangs, mais pas qu'on se crispe à son guidon. Sur des routes sinueuses, l'ensemble des éléments d'amortissement avoue ses limites. Lorsque le rythme augmente, la fourche dénote une certaine tendance au pompage.

Sur les freinages appuyés, on rentre en courbe avec une fourche proche de son point de butée et qui souffre alors d'un certain manque de précision, particulièrement quand le revêtement de la route se dégrade. Dès que l'allure est rapide, c'est comme si l'on se retrouvait avec une fourche au débattement réduit. Les changements d'angle sont toujours aussi rapides, mais accompagnés de cette sensation de mollesse et de pompage un peu excessif de l'avant.

Une situation à laquelle répond l'amortisseur de manière diamétralement opposée. Ce dernier, sport pour mincir du ventre sec, à tendance à rigidifier la moto, notamment sur les remises de gaz et donc à amplifier le phénomène de pompage de l'avant.

La situation n'est pas catastrophique et la MT ne souffre pas d'un désaccord de suspension rédhibitoire. Néanmoins, les suspensions trahissent sur petites routes le souci d'économie des ingénieurs lors de la mise au point de la moto. L'amortisseur arrière est réglable en précharge, ce qui est insuffisant pour gagner significativement en progressivité.

Néanmoins, si l'on est un petit gabarit, décharger un peu l'amortisseur permet de redonner de l'homogénéité à l'ensemble sur petites routes. A l'avant, en revanche, on ne peut que constater les choses, puisque la fourche ne dispose d'aucun réglage.

En définitive, la MT exprime réellement tout son potentiel sur petites routes. Surprenantes de vivacité et de légèreté, l'étagement court de sa boîte de vitesse permet des montées en régime ultra réactives et particulièrement jouissives.

Mais si l'ensemble peu convenir à tout le monde, tirer le meilleur de la MT réclame expérience et doigté, car son comportement n'a rien de neutre. Il ne faut pas longtemps pour comprendre que la spécialité de la MT n'est pas l'autoroute. Néanmoins, la compacité de la machine et son absence totale de protection expose le pilote à tous les vents et les intempéries. Après de longues heures à son guidon, sans pouvoir changer de position, les jambes maintenues dans une position assez repliée, la descente de machine peut s'avérer douloureuse!

Yamaha propose à son catalogue un saut de vent qui améliore un peu la situation des courants d'air. Mais rien ne pourra améliorer la position du pilote assis sur une selle dont la finesse semble augmenter avec les heures de selle! Mais à l'impossible, nul n'est tenu et si la MT vous emmènerait volontiers au bout du monde, c'est le plus souvent vos propres dispositions à manger du vent qui vous fera réfléchir avant d'enquiller de longues heures d'autoroute à son guidon!

Après 15 kilomètres au guidon de la Yamaha MT, la conclusion de cet essai longue durée est plutôt flatteuse pour la petite Yamaha. Au quotidien et après tout un hiver passé à rouler au quotidien avec elle, force est de constater que la petite japonaise ne vieillit pas trop mal pour une moto dite d'entrée de gamme.

Pas de vis rouillée à déplorer ni de durite qui s'oxyde ou de revêtement de carter qui partent en capilotade. De ces nombreux trajets quotidiens, de ces balades sur petites routes et de ces quelques incartades sur autoroute, il ressort que la MT s'accommode de la plupart des situations tout en restant amusante.

Jamais fade et toujours alerte, ce poids plume distille un plaisir simple. Bien sûr, au quotidien, on déplore son manque d'aspects pratiques.

Rider weight limit on fz 07

Peu de points d'arrimage pour accrocher un paquet qui, de toute manière, glisse invariablement sur la selle passage, un réservoir en plastique sur lequel on ne peut pas fixer de sacoche aimantée et un logement riquiqui sous la selle. Mais à l'impossible, nul n'est tenu et si la MT dispose de qualités routières polyvalents, elle n'est par définition et en aucun cas un couteau suisse prêt à emmener le barda d'un randonneur autonome!

A noter que la MT n'a pas souffert de problèmes de jeunesse particuliers, mis à part un rappel du constructeur pour le remplacement d'un câble électrique de batterie.

Rien de bien méchant. Enfin, il est à signaler que nous avons testé la Yamaha au fil du temps avec 4 montes pneumatiques différentes. Chacune d'entre elle a démontré son influence sur le comportement de la moto. En première monte, notre MT d'essai disposait des Bridgestone BT, des pneus endurants orientés touring, mais un peu limités en conduite sportive. Autre monte d'origine de la MT lors de sa sortie, les Michelin Pilot Road 3 ont fait preuve de leur homogénéité et se sont montrés juste un peu avares en remontées d'informations sur petites routes et par fortes chaleurs.

Afin de tester un pneu un peu plus sportif, nous avons aussi testé la MT avec des Michelin Pilot Power 3. Une expérience satisfaisante sur le mouillé, mais un peu décevante sur le sec.

En raison de la légèreté de la MT et de son couple direct, nous avons déploré une fâcheuse tendance à glisser sur l'angle à la remise des gaz. Au final, c'est avec les Michelin Pilot Road 4 que la MT s'est révélée le plus à son avantage en toutes circonstances. Par définition légère, la MT est une bonne freineuse de nature.

Mais là encore, les plus expérimentés des motards y trouveraient à redire. Largement à la hauteur dans la plupart des situations, le freinage se révèle un peu spongieux à l'attaque.